G.T. Moore | Ganja Flower Album Review



Press -> Snippets:

Ganja Flower Album Review

G.T Moore est peu connu en France. Il est d'origine britannique, blanc et a une quarantaine d'années. Le personnage est intéressant. Il se dit autant inspiré par le folk irlandais que par Jimi Hendrix en passant bien sûr par Bob Marley. C'est avec grande attention que nous nous sommes penchés sur cet album puisque quelque chose de vraiment particulier s'en dégage.

G.T Moore a été repéré par le label anglais Jahworks Outernational en 1990. Fidèle aux productions du label, c'est un reggae moderne (sans être synthétique) qu'il a choisi. Il est clair qu'il a compris comment fonctionnait le reggae mais la vibration qui se dégage de sa musique est différente. La musique de Moore répond à tous les codes musicaux du reggae (skank, one drop, riddim, etc…) mais elle transpire d'influences d'autres répertoires. Certaines lignes de chant qui pourraient au premier abord rappeler un mystique Ijahman Levy, s'avèrent être presque plus proches de Simon & Garfunkel. C'est une approche qui place le reggae comme une musique planante sans passer par le dub ou les effets électroniques. Certains adoreront, les autres détesteront. Sa musique sent le Patchouli à plein-nez et la pochette, qui affiche le titre "Ganja Flower", ne peut être qu'un jeu avec le "Flower Power" des années hippies (!)

G.T Moore s'est très tôt plongé dans le reggae, dès le début des années 70 avec son groupe The Reggae Guitars. Mais visiblement, il ne peut se dégager de son contexte rock et ce n'est pas ce qu'on lui demande. L'effet est souvent réussi, toujours dans cet esprit d'appropriation de la forme reggae. Chaque morceau est suivi par sa déclinaison dub. Au final, on ressort avec 6 morceaux originaux dont la plupart est de bon niveau, alternant stepper et one drop. On regrettera la qualité sonore de certains où la basse sature clairement. En revanche, on ne saurait que trop vous recommander l'écoute du floydien Divided City ou du woodstockien New Day. Une bonne surprise, une innovation qui ne demande qu'à exister. Max, reggae.fr

See more at: http://www.reggae.fr/lire-article/759_G-T-Moore---Ganja-Flower.html